Exposition de Gary Metz  Quaking Aspen: a Lyric Complaint à la Galerie Spéos – 7 rue Jules Vallès, 75011 Paris, du 13 janvier  au 6 février 2015.

Dans les années 70, Gary Metz, aujourd’hui décédé, a réalisé une importante quantité de photographie tout à fait dans l’air du temps. Il était à la fois photographe et professeur. Cette exposition Quaking Aspen: a Lyric Complaint de Metz  allait à l’encontre des 100 premières années de la photographie de paysage qui mettait l’accent sur la représentation de la nature comme sublime, héroïque et intacte. Metz et ses contemporains ont abandonné la photographie des parcs nationaux où dominait le pittoresque pour le remplacer par un paysage plus banal et familier de l’Amérique.

Un certain nombre de collègues de Gary Metz ont été largement reconnus lors de l’exposition The New Topographics: Photographs of a Man-Altered Landscape (« Nouvelles topographies : Photographies du paysage modifié par l’homme ») qui a marqué elle aussi un tournant dans la représentation des paysages contemporains. Gary Metz n’a jamais reçu le même niveau de reconnaissance. Aujourd’hui, 40 ans plus tard, son Quaking Aspen: a Lyric Complaint est aussi puissant que pertinent, résonnant avec un intérêt actuel pour l’écologie et le paysage du quotidien.

Stephan Apicella-Hitchcock & Joseph Lawton, professeurs,  Université Fordham

 

Gary Metz a débuté comme graveur et peintre à l’Institut des Arts de Cleveland, obtenant plus tard son BFA de l’Institut de Technologie de Rochester et son MFA de Visual Studies Workshop.

Il a dirigé les programmes d’études de 1er et 2ème cycle à l’Institut de Technologie de Rochester, à l’Institut d’Art de San Francisco, à l’université du Colorado à Boulder, à l’université du Nouveau Mexique, au Centre International de Photographie (coordinateur, Programme d’Etudes Avancées) et à l’Ecole de Design du Rhode Island (RISD), où il était chef de département de 1981 à 1992. C’est à RISD en 1990, qu’il a créé la « Winter Session » en collaboration avec Spéos.

Il a donné des conférences sur une variété de sujets au Musée d’Art Moderne de New-York, au musée d’art de Denver, à l’institut Aspen, à l’Académie d’Art Cranbook, à l’université d’ État de l’Arizona, à l’université Carlton, à ICP, et plusieurs fois aux réunions régionales et nationales de la Société pour l’Education Photographique.

On peut compter plus de 100 expositions personnelles de Gary Metz ou en groupe, y compris à la maison George Eastman, au Musée d’Art de Santa Barbara et à ICP. Parmi les collections qui détiennent ses oeuvres, on trouve GEH, MOMA et la galerie Nationale d’Art d’Ottawa. Il a reçu entre autres 4 prix NEH.