Tang DeSheng présente Educated Youth / Jeunes instruits à la Galerie Spéos – 7 rue Jules Vallès, 75011 Paris.
Exposition du 13 novembre au 8 décembre 2014.
Cette exposition a été notamment organisée par Lei Gao, commissaire d’exposition, diplômé de Spéos en 2002.

Tang DeSheng a commencé sa carrière en faisant son service militaire en tant que photographe, puis a photographié durant dix années les jeunes chinois envoyés dans les campagnes pour y vivre et compléter leur formation politique auprès des paysans lors du Mouvement d’envoi des zhiqing (les jeunes instruits). Les 6 000 photos qu’il a faites constituent un document unique sur cet événement qui toucha toute une génération. Après toutes ces années, il a finalement décidé de les montrer au public.
Tang DeSheng est un photographe indépendant qui a également des responsabilités dans l’Association de Photographie du Conté de Wujin et dans l’Association des Photographes de Changzhou.

— — — — — — — — — — — — — —

En souvenir

« Il est difficile de ne pas être leurré par les chiffres. 60 millions. Des jeunes, des amis, de la famille, des familles entières. Les chercheurs affirment maintenant que les documents prouvent que celà a concerné 16 à 18 millions de personnes. Cela a duré 25 ans, des années 50 à 1975. Le Mouvement d’envoi des zhiqing à la campagne. Une génération entière d’étudiants chinois. Les années les plus noires furent la fin des années 60 et le milieu des années 70. Les répercussions du mouvement se font sentir à travers toute la Chine et sur deux à trois générations de familles.
Aujourd’hui la Chine est lentement en train de faire face à l’impact énorme et encore caché de ce Mouvement des jeunes instruits, à sa profonde complexité et ses contradictions. Le mouvement affecte la Chine à tous les niveaux. Récemment encore, cinq des sept membres du puissant Comité Permanent du Bureau Politique de la Chine étaient de jeunes instruits. Le président actuel de la Chine Xi Jinping est un jeune instruit.
Les photos ne montrent pas tout. Il a fallu beaucoup de temps à Tang DeSheng pour montrer ces photos publiquement, et celui-ci reste prudent sur ce qu’il montre. Mais les personnes qui ont fait partie du mouvement comprennent. »

Wendy Watriss
Commissaire d’exposition et co-fondatrice de FotoFest International